Centre de la Francophonie des Amériques

Ateliers pédagogiques dans les Amériques


Stimuler l'apprentissage du français et sensibiliser à la diversité culturelle de la francophonie des Amériques

#
Retour à la page d'accueil

3e édition des Rendez-vous littéraires


Présentation générale

Le Centre de la francophonie des Amériques a le plaisir de lancer la 3e édition des Rendez-vous littéraires.

Les Rendez-vous littéraires, programme développé par le Centre et intimement lié à la Bibliothèque des Amériques, se donne comme mission de faire la promotion de la littérature francophone des Amériques. Explorant le potentiel des outils numériques, ce programme entend favoriser les échanges entre les auteurs des Amériques et les communautés étudiantes francophones. Les étudiants de niveau postsecondaire et universitaire ont une occasion inouïe de vivre une expérience mémorable en rencontrant une francophonie différente.

Pour cette nouvelle édition, seize auteurs francophones de la Louisiane, de l’Ontario et du Québec ont été sélectionnés. Expérience unique à ne pas manquer pour découvrir la littérature francophone des Amériques, c’est également une rencontre humaine inspirante pour les élèves qui échangeront avec ces auteurs lors des visioconférences prévues au printemps 2017.

• En savoir plus à propos des Rendez-vous littéraires.

• En savoir plus sur le Mois de la Francophonie 2017

Voici l'horaire des Rendez-vous littéraires

• 9 mars
India Desjardins discute de son livre Le Journal d'Aurélie Laflamme - tome 1   avec des étudiants du Lycée International de Boston au Massachusetts (États-Unis)

• 13 mars
David Cheramie discute de son livre Lait à mère avec des étudiants du Oberlin College en Ohio (États-Unis)

• 14 mars
Françoise Major discute de son livre Dans le noir jamais si noir avec des étudiants de l'Université autonome du Nuevo Leon (Mexique)

• 16 mars
Françoise Major discute de son livre Dans le noir jamais si noir avec des étudiants de l'Université de Guadalajara (Mexique)

• 21 mars
Sylvie Massicotte discute de son livre Avant d'éteindre avec des étudiants de l'Université DePauw en Idiana (États-Unis)

• 24 mars
Françoise Major discute de son livre Dans le noir jamais si noir avec des étudiants de l'Université Nationale Autonome de Mexico (Mexique)

• 25 mars
Sylvie Massicotte discute de son livre Avant d'éteindre avec des étudiants de l’Alliance Française de Belo Horizonte (Brésil)

• 27 mars
Jean-Yves Fréchette discute de son livre Ne sois pas effrayé par le pollen dans l'oeil des filles avec des étudiants de l'Université Widener en Pennsylvanie (États-Unis)

• 30 mars
Marie-Christine Bernard discute de son livre Matisiwin avec des étudiants de l'Université Nationale Autonome de Mexico (Mexique)

• 30 mars
Suzanne Lantagne discute de son livre Dans un geste avec des étudiants de l'Université Webster au Missouri (États-Unis)

• 26 avril
Didier Leclair discute de son livre Toronto, je t'aime avec des étudiants de la Facultad de Humanidades y Ciencias de la Educación Universidad Nacional de La Plata (Argentine)

• 27 avril
Didier Leclair discute de son livre Toronto, je t'aime avec des étudiants de l'Instituto Superior Josefina Contte (Argentine)

Auteurs sélectionnés

Voici les portraits des auteurs invités.

 

David CheramieDidier LeclairDavid MénardAurélie ReschMarie-Christine BernardJosé ClaerMarie ClarkJean-Yves FréchetteLouis JolicoeurÉlise LagacéSuzanne LantagneSylvie Massicotte Chantal NeveuJeanne PainchaudFrançois PelletierMaude Pradet

David Cheramie - 3e édition des Rendez-vous littérairesDavid CHERAMIE

Provenance : Louisiane

David Cheramie a grandi dans le village cadien de Canal Yankee, Golden Meadow en anglais, sur le Bayou Lafourche. Il a publié deux recueils de poésie, Lait à mère aux Éditions d’Acadie et Prise de Parole au Canada, et Julie Choufleur, aux Éditions Tintamarre en Louisiane. Il a été Directeur exécutif du Conseil pour le développement du français en Louisiane (CODOFIL) de 1998 à 2011. Il est Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres français et membre de l'Ordre des francophones d'Amérique québécois. Il a un doctorat en études francophones de l’Université de Louisiane à Lafayette. Il tient la chronique « En français, s’il vous plaît » dans le magazine Acadiana Profile. On peut trouver ces écrits sur son blogue, Un bougre du bayou, à davidcheramie.blogspot.com. Il est présentement directeur du District Bayou Vermilion qui, entre autres, gère le musée Vermilionville à Lafayette en Louisiane.

 

Lait à ma mère - David Chéramie - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : Lait à mère (p.69), Éditions Prise de parole

Genre : Poésie

Résumé : Lait à mère présente une auto-interrogation poétique sur la situation linguistique et culturelle en Louisiane. David Cheramie aborde la question de l’identification à sa culture par le biais des relations homme-femme, tant fils-mère que mari-épouse. Il a d’abord vécu l’américanisation avant de choisir consciemment la refrancisation. Sa sensibilité et ses préoccupations font écho à celles des francophones d’Amérique et d’ailleurs, lovés en silence au creux d’alcôves éloignées.

Thèmes : Relations homme-femme, culture, identité francophone, lieu : Louisiane.

 

Didier Leclair kabagema - 3e édition des Rendez-vous littérairesDidier LECLAIR
Provenance
: Ontario

Didier Leclair, de son vrai nom, Didier Kabagema, est né à Montréal. Il quitte son pays de naissance très tôt pour l'Afrique où ses parents d'origine rwandaise décident de ramener leur famille. Il a vécu dans différents pays francophones où son père est appelé à travailler.

En 1987, il revient pour poursuivre ses études universitaires dans son pays de naissance. Il choisit Toronto où se trouve de la parenté.

Il finit par s'y installer après des études de lettres, à l'Université Laurentienne à Sudbury. Il poursuit des études au Collège universitaire Glendon à Toronto avant de devenir journaliste à la télévision française de l'Ontario (TFO), puis reporter à la radio de Radio-Canada. Aujourd’hui, il travaille dans la traduction et la correction d’épreuve quand il n’écrit pas.

Didier Leclair a remporté le Prix littéraire Trillium en 2001 pour son premier roman, Toronto, je t'aime, et son deuxième roman, Ce pays qui est le mien, a été finaliste du Prix du Gouverneur général en 2004. Son plus récent roman, Pour l’amour de Dimitri, publié en 2015 aux Éditions David a été parmi les romans sélectionnés dans la liste des finalistes du Prix Trillium 2016.

toronto je t'aime - didier Leclair - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : Toronto, je t'aime (p.184), Éditions Du Vermillon

Genre : Roman

Résumé : Un été, un jeune Africain débarque à Toronto avec, pour seules boussoles, une vieille carte postale de la rue Yonge la nuit et l'adresse d'un ami d'enfance. Il n'a rien, mais veut tout ce que Toronto peut lui offrir. La ville cependant ne se donne pas si facilement. À la fois aguichante et sidérante, elle nargue ce nouvel immigrant encore visité par son passé. Heureusement qu'il y a Bob, Joseph et Koffi, des Noirs comme lui. Or, sont-ils vraiment ses frères ? Raymond, c’est le nom du nouvel arrivant, va se frayer un passage dans cette ville fascinante grâce à de nouvelles amitiés. Ce baptême de feu narré dans une langue poétique et colorée est un bijou de lecture.

Thèmes : Immigration, culture, adaptation, Afrique, lieu : Toronto.

David Ménard - 3e édition des Rendez-vous littérairesDavid MÉNARD
Provenance : Ontario

David Ménard est originaire de Green Valley, village de l’Est ontarien. Il a décroché sa maîtrise en lettres françaises à l’Université d’Ottawa en 2008. Il a publié un roman, Nous aurons vécu nous non plus (2011), ainsi qu’un recueil de poésie, Neuvaines (2015) aux Éditions l’Interligne. Son recueil a été adapté au théâtre par le Théâtre du Trillium et il a également été finaliste au prix littéraire Émergences de l’Association des auteurs de l’Ontario français et au prix littéraire du journal Le Droit. Neuvaines a également remporté le prix Trillium 2016, en poésie.

Homme de lettres, David Ménard aime manier la langue, que ce soit par le moyen de la création littéraire, de la rédaction professionnelle, de la révision linguistique ou de la traduction. Il a travaillé près de dix ans à Ottawa, à la fonction publique fédérale et pour des organismes sans but lucratif.

 

David ménard - neuvaine - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : Neuvaines (p.144), Éditions L'Interligne

Genre : Poésie

Résumé : Dans Neuvaines, premier recueil de poésie de David Ménard, se dévoile un personnage qui évolue au milieu de sa passion trouble pour un être désormais absent. Sous un ciel avare de réponses qui reçoit toutes les litanies, où la fin du monde cligne des yeux devant le Mal, le sujet qui s’énonce tend à matérialiser cette absence au moyen de prières et à rendre davantage palpable ce qui est disparu. Avec une foi inquiétante derrière laquelle se dissimulent tour à tour le vide, le désir et le deuil, il adresse des neuvaines à un Être auquel il voue un sombre culte.
L’auteur témoigne de l’amour à notre époque, où sévissent l’hyperconsommation, l’hypersexualité et l’individualisme exacerbé. À l’heure où les grandes vérités s’effondrent et où l’amour et la sexualité n’ont plus rien de sacré, le couple, en tant que modèle unissant deux personnes dans l’exclusivité amoureuse, éclate. De nouvelles valeurs entraînent nos contemporains à exiger plus de liberté dans leurs rapports. Le choc, ou encore la vacuité, que produit cette nouvelle réalité affective, l’intéresse passionnément. Il tenait également à revisiter son héritage religieux, à se l’approprier et à revendiquer son droit à des croyances qui n’ont rien à voir avec les sophismes qu’on lui avait autrefois transmis.

Dans cette société postmoderne, perçue comme une jungle hirsute peuplée de demi-vivants, David Ménard nous propose, dans sa ferveur nourrie par l’émotion charnelle restaurée, de transformer l’obscurité, inhérente à la condition humaine, en lumière.

Thèmes : Désenchantement, amour, souffrance.

Aurélie Resch - 3e édition des Rendez-vous littérairesAurélie RESCH
Provenance : 
Ontario

Écrivaine, journaliste réalisatrice torontoise, Aurélie RESCH travaille sur l’exil et la quête identitaire remportant ainsi en 2002 et 2005 des nominations pour le Prix des lecteurs de Radio Canada et Le prix littéraire de Christine Dumitriu Van Saanen.

Aurélie Resch collabore à divers revues culturelles, réalise des documentaires pour des télévisions francophones et anime des ateliers d’écriture dans les écoles, les salons du livre et les centres culturels. Cet éventail de réalisations, à travers lesquelles Aurélie Resch s’efforce de promouvoir la culture française, lui vaut d’être finaliste aux Trophées du Sénat français en 2008.

En 2013, 2014,2015 et 2016 son travail de journaliste a été récompensé par la North American Travel Journalists Association et par la Travel Media Association of Canada. Son travail d’écrivain a été récompensé en 2002 et 2005 aux prix des lecteurs de Radio Canada et du Salon du livre de Toronto ainsi qu’aux Prix Trillium en 2011 et 2012.

 

Pars, Ntangu ! Aurélie Resh - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : Pars Ntangu ! (p.194), Éditions David

Genre : Nouvelles

Résumé : De l’Afrique au Canada, la quête effrénée d’une mère pour retrouver son enfant enlevé par une milice en Sierra Leone. Ce roman palpitant rend compte d’une tension toujours insoutenable sur le continent africain et du destin tragique de migrants en exil permanent. Une histoire d’amour sur fond de guerre et de relations internationales qui restent malheureusement toujours un sujet d’actualité. 

Thèmes : Amour familial, enfant-soldat, guerre civile, politique, violence, lieu : Afrique.

Marie-Christine Bernard - 3e édition des Rendez-vous littérairesMarie-Christine BERNARD
Provenance : Québec

Née à Carleton-sur-Mer, au Québec, Marie Christine Bernard vit, écrit et enseigne au Lac-Saint-Jean. Elle est l'auteure de quatre romans, dont Mademoiselle Personne, prix littéraire AbitibiBowater 2008 et prix littéraire France-Québec 2009. Elle a également publié un recueil de nouvelles, une série jeunesse et un recueil de récits érotiques écrits sous pseudonyme. Elle a reçu plusieurs prix et distinctions pour son œuvre.

Depuis une quinzaine d’années, son travail d’enseignante l’a amenée à côtoyer de plus près les gens des Premières Nations puisqu’elle donne du support académique aux étudiants qui en proviennent. Touchée par les situations et les réalités inhérentes à leur condition, mais aussi et surtout par leur humanité, leur humour et leur spiritualité, elle a eu envie d’écrire à leur propos. Il y a des personnages autochtones dans presque tous ses livres, mais son roman Matisiwin  leur est particulièrement consacré.

 

Matisiwin Marie Christine Bernard - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : Matisiwin (p.160), Éditions Stanké

Genre : Roman

Résumé : En langue atikamekw, on appelle moteskano le chemin que l’on fait dans les traces des ancêtres. Aujourd’hui, pour le peuple des Nehirowisiw, c’est aussi un chemin vers la guérison, pour prendre le temps de renouer avec le corps et avec le cœur, afin que les petites-filles marchent aux côtés de leurs grands-mères. C’est le chemin qu’empruntera Sarah-Mikonic Ottawa, Sarah « Petite Plume », nouvellement sobre, qui s’est décidée à faire le trajet à la dernière minute.

Sarah a vingt-deux ans, sa fille Dahlia en a sept. Sarah, marquée par la mort de sa jeune soeur, qui s’est pendue un an plus tôt, alors qu’elle-même porte des cicatrices aux poignets, a besoin de se reprendre. On la suivra, mais on entendra plutôt la voix de sa Kokom, sa grand-mère morte, qui, elle, raconte les histoires entrelacées de toute une lignée de femmes : de la grand-mère à l’arrière-petite-fille, en passant par la fille et, surtout, par la petite-fille.

Composé de courts chapitres, qui sont autant de microrécits débutant tous par un mot atikamekw, ce roman explore tout ce qui se transmet de femme en femme, au rythme des pas et du tambour. Le temps des Indiens, dont le nom ironique et blessant vient des Blancs, la vie au gré des saisons, la honte née de l’horreur des pensionnats et des sévices qui y ont été infligés, la douceur des hommes et de l’amour, le pardon… La Kokom de Sarah la verra marcher, réfléchir, souffrir et trébucher, puis finalement tendre la main vers autrui. C’est sa petite-fille qui choisira la fin de son chemin, celle de Matisiwin… et celle de vivre.

Thèmes : Identité, histoire, féminisme, autochtone, lieu : Québec.

José Claer - 3e édition des Rendez-vous littérairesJosé CLAER
Provenance : Québec

Écrivain et poète, José Claer est rené à Mont-Laurier, le 21 octobre 1977 après l’école… c’est en fait le moment exact où la poésie lui est tombée dessus non comme un mauvais sort mais une marraine-fée qui le guidera à jouer avec les mots.

Doublement bachelier ès arts général et communication de l’Université d’Ottawa, journaliste et rédacteur web le jour, Claer sécrète ses œuvres comme autant de secrets, soulignant en rouge ce qui peut paraître interdits, tabous dans notre société actuelle.  Le « je » de l’auteur, caché derrière le masque des personnages de ses six œuvres publiées qui ont été mises en lice et dont la dernière, le recueil Sortilèges de l'oeil, s’est mérité la mention spéciale du prix littéraire du journal le Droit en 2015, ose mettre en scène des moments charnières, des rituels de passage qui initient ses lecteurs à sa magie ou à sa folie. 

 

José Claer - À l'épicentre de l'éternité - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre :  À l’épicentre de l’éternité (p.112), Éditions L'Interligne

Genre : Poésie

À l’épicentre de l’éternité est le résultat d’une longue promenade dans la marge et le fil d’Ariane qui devrait vous guider pour sa lecture et son appréciation est le mal-mâle du transsexuel que je suis.  Des romans et des récits poétiques ont précédé ce processus de métamorphose, mais la maturité et la compréhension de mon cheminement personnel et professionnel atteignent un zénith dans ce présent recueil de poésie présenté au public en février 2016 par les Éditions L’Interligne.

Passant du « je » féminin de l’enfance et de l’adolescence au « je » masculin du temps présent, il m’a fallu mettre sur table ma réalité intime, mon identité de genre, avouer ce secret et l’assumer.  Il n’en demeure pas moins un sujet universel, traité avec la pudeur et la folie douce du poète qui ose enfin être haut et fort dans son « nouveau » corps face au monde.

Thématique : transsexualité, mal-être, image de soi, porteur de masques.

Marie Clark - 3e édition des Rendez-vous littérairesMarie CLARK
Provenance : Québec

Marie Clark détient une maitrise en littérature de l’Université du Québec à Montréal. Elle enseigne la création littéraire à l’Université de Montréal et anime des ateliers d’écriture à Sutton, au Québec, où elle habite, et partout où on l’invite.

Marie Clark a publié quatre romans (Le banc, Mes aventures d’apprenti chevalier presque entièrement raté, Mémoires d’outre-Web et Le lieu précis de ma colère) et un carnet d’écrivain (Petites leçons d’orientation apprises dans le désordre) incluant prose poétique et haïkus.

Dans ses romans, l’écrivaine aime explorer les voix des marginaux. Ces êtres à qui on donne rarement la parole sont, selon elle, les plus susceptibles d’apporter quelque chose de nouveau à notre société comme à la littérature. Par ailleurs, son carnet d’écrivain invite le lecteur dans son laboratoire d’écriture. On y assiste à ses questionnements, ses trouvailles, ses préoccupations, sa recherche, ses doutes, qui constituent sa vie quotidienne d’écrivaine dans la nature estrienne.

 

Le lieu précis de ma colère - Marie Clark - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : Le lieu précis de ma colère (p.184), Éditions XYZ

Genre : Roman

Résumé : Sans travail, sans amour, sans vie sociale, Benjamin, 30 ans, cherche une raison de s’accrocher. Dans la rue, il capte au vol la main levée d’Éliane sur son fils, le petit René-Xavier, un gamin hyperactif qui épuise les maigres ressources de sa mère. Spontanément, Benjamin offre à Éliane de lui donner une heure de répit. Une offre que, contre toute attente, celle-ci accepte.

Benjamin se découvre ainsi des talents de pédagogue. pour enfants et adolescents « défectueux » de sa trempe, qui se sentent comme lui des extraterrestres échoués par erreur sur cette planète. RX et Benjamin se lancent dans la construction d’un vaisseau spatial qui leur permettra de rentrer chez eux. Ils recyclent pour ce faire toutes sortes de morceaux disparates grappillés au hasard de leurs excursions dans les ruelles. Leur œuvre commence à attirer l’attention d’autres jeunes extraterrestres comme eux, qui se manifestent chacun à leur manière.

Benjamin en vient à mettre sur pied La Base, un « centre de recollage et de décollage pour jeunes extraterrestres ». Il trouve enfin sa place d’ « éléphant sidéral dans ce monde de porcelaine » en devenant une sorte de famille d’accueil pour ces jeunes qu’il veut aider à grandir.

Thèmes : discrimination, relations humaines, adolescents, espoir.

jean-yves frechette - 3e édition des Rendez-vous littérairesJean-Yves FRÉCHETTE
Provenance : Québec

Né au Nouveau-Brunswick, Jean-Yves Fréchette vit et travaille à Québec où il a enseigné la poésie et la communication pendant 35 ans. Concepteur de logiciels éducatifs, il a été intimement associé aux projets LogiTexte, Scriptor et Twittexte. Membre du collectif Inter/Le Lieu, il a participé à de grandes manœuvres artistiques dont Territoires nomades. À la Centrale textuelle de Saint-Ubald qu’il a fondée, il a notamment réalisé Physitexte (performance d'édition), Agotexte (Land Art textuel), Le lieu-dit le lieu (manœuvre textuelle d’écriture technique) et Le party textuel (manœuvre-réseau d'écriture collective). Il dirige actuellement l’Institut de twittérature comparée de Québec-Bordeaux (ITC) et vient de faire paraître aux éditions de L’instant même le livre Tweet rebelle. Avec ses collaborateurs de l’ITC, il a récemment codirigé le deuxième Festival international de twittérature de Bordeaux. Jean-Yves Fréchette est membre des conseils d’administration de Rhizome, des éditions Intervention ainsi que de l’Institut de gouvernance numérique.

 

Ne sois pas effrayé par le pollen dans l'oeil des filles - jean-yves Fréchette - 3e édition des Rendez-vous littéraires

 

Œuvre : Ne sois pas effrayé par le pollen dans l’œil des filles (p.170), Éditions de L'instant même

Genre : Poésie, twittérature

Résumé : Directeur de l’Institut de twittérature comparée, Jean-Yves Fréchette propose dans cet ouvrage 140 textes écrit sous la forme de tweets, c’est-à-dire composés de 140 caractères, accompagnés de photos de Patrick St-Hilaire. Rencontre littéraire et visuelle, cet ouvrage symbolise la rencontre de cette nouvelle forme de littérature qu’est la twittérature avec la photo. Deux formes d’art saisissant l’instant pour en exprimer toute sa profondeur.

Thèmes : enfance, beauté, nature, famille, métamorphose, objets du quotidien, métaphores.

Louis Jolicoeur - 3e édition des Rendez-vous littérairesLouis JOLICOEUR
Provenance : Québec

Louis Jolicœur est écrivain, traducteur, interprète et professeur titulaire au Département de langues, linguistique et traduction à l'Université Laval. Il se spécialise en traduction littéraire et ses activités de recherche se concentrent actuellement sur la diffusion de la littérature québécoise dans le monde au moyen de la traduction. Il a écrit un essai sur la traduction littéraire (La sirène et le pendule), un récit sur la ville de Grenade (Le Siège du Maure), le roman Le masque étrusque, des recueils de nouvelles, dont Saisir l'absence, qui a été finaliste au Prix du gouverneur général en 1995. Son dernier livre, Poste restante, paru en 2015, relate un voyage en Orient dans les années 1970. Plusieurs de ses livres ont été traduits au Mexique et en Espagne. Il a en outre publié une dizaine de traductions, surtout de l'espagnol, écrit différents articles et donné des conférences, en particulier sur la traduction littéraire et la littérature québécoise.

 

Le masque étrusque - Louis jolicoeur - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : Le masque étrusque (p.176), Éditions de L'instant même

Genre : Roman

Résumé : Ce roman raconte l'histoire d'un militaire canadien, Eugène, qui a vu le jour dans le Québec catholique du début du XXe siècle. Il a grandi à Québec, fait des études de médecine à l'Université Laval et voyagé à la Nouvelle-Orléans, avant de s'enrôler dans l'armée. En pleine Deuxième Guerre mondiale, il habite l'Angleterre, avant de participer à la campagne de Sicile à titre de médecin. Là-bas, il sauve la vie d'une jeune Italienne, Marinella, qui lui fait cadeau d'un masque étrusque. Eugène ne s'en départira jamais. De Naples à Paris, en passant par le Québec, il tentera de connaître son origine exacte, sa valeur et les superstitions s'y rattachant. Il se demandera sans cesse s'il doit le donner aux autorités italiennes ou le conserver. Deux familles en seront affectées. Plus tard, le fils d'Eugène, Théo, voudra lui aussi connaître la vérité. Il ne pourra trouver la paix que lorsque la lumière sera faite. À travers le personnage d'Eugène, des questions existentielles sont constamment posées, notamment sur la place de la beauté, l'attachement aux objets et l'engagement. On y retrouve aussi des descriptions détaillées du Québec conservateur du début du XXe siècle, de la Seconde Guerre mondiale, notamment de la campagne d'Italie, puis des années qui suivent, à Naples, puis à Paris. Le roman est québécois par son personnage et sa sensibilité, mais il touche aux grandes questions humaines, souvent amplifiées en temps de guerre.

Thèmes : Aventure, enquête, famille, voyage, lieux : Europe, Canada.

Élise Lagacé - 3e édition des Rendez-vous littérairesÉlise LAGACÉ
Provenance :
Québec

Dévoreuse d’histoires depuis l’enfance, Elise Lagacé se définit comme une autodidacte et une écrivaine de terrain. Fascinée par l’Homme, elle écrit sur la découverte de l’autre et sur les relations humaines, amoureuses et sociales. Sans jamais cesser d’écrire, elle partage son temps entre ville, campagne et forêt, d’un côté et de l’autre de l’Atlantique. Traductrice et rédactrice, ses études littéraires l’ont amenée à approfondir la notion de l’altérité et les concepts de colonialisme et de post-colonialisme. Passionnée d’arts et de musique, elle collabore régulièrement au webzine La bible urbaine en tant que critique et chroniqueuse. Son deuxième roman est à paraître sous peu et portera sur les cultures amérindiennes qu’elle côtoie depuis plusieurs années.

 

La courte année de Rivière-Longue - Élice Lagacé - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : La courte année de Rivière-Longue (p.200), Éditions Hurtubise

Genre : Roman

Résumé : À Rivière-Longue, plus personne ne s’occupe de la petite Marcelle depuis le départ de sa maman, Aline. À Rivière-Longue, on n’aime pas les enfants, on redoute les imprévus et l’ailleurs n’existe pas. Et pourtant, Aline est partie vers cet ailleurs, tout le monde sait pourquoi, mais personne ne dit ni ne fait rien. Roland, un étrange, s’installe un jour à Rivière-Longue et tous les marginaux du village se regroupent autour de lui dans la réalisation d’un grand projet : celui de construire une maison pour celle qui est partie. C’est ainsi que Mario le simple d’esprit, Martin le pêcheur dit Le Grand, Gitane l’avocate sans cause, la petite Simone trop brillante pour ses trois ans et Marcelle, la fille d’Aline, deviennent peu à peu… une famille. Sans compter la chatte Verlaine. Et L’Ours, bien sûr. Ne manque plus qu’Aline…

Thèmes : Famille, village, conte, tradition face à la modernité.

Suzanne Lantagne - 3e édition des Rendez-vous littérairesSuzanne LANTAGNE
Provenance : Québec

Suzanne Lantagne réside à Montréal. Elle est à la fois auteur, actrice, metteur en scène et professeur. Elle a réalisé des adaptations pour la scène, a écrit des pièces solo et des scénarios pour le théâtre, et elle a publié quatre recueils de nouvelles aux Éditions de L'instant même : Dans un geste, Trois filles du même nom, La marche et Et autres histoires d'amour. En tant qu'actrice elle a joué à travers l'Europe et L'Amérique avec la troupe Omnibus. Elle a ensuite fondé la compagnie Le Pool qu'elle a dirigé pendant cinq ans. Elle se consacre entièrement à ses multiples intérêts pour le théâtre et l'écriture. Elle a signé une trentaine de productions, allant de la création originale au répertoire classique, en passant par le théâtre musical, l'opéra et la commedia dell'arte. Elle enseigne depuis vingt-cinq ans le jeu, le mouvement et le masque au Conservatoire d'art dramatique de Montréal.

 

Dans un geste - Suzanne Lantagne - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : Dans un geste (p.134), Éditions de L'instant même

Genre : Nouvelles

Résumé : Dans un geste est un recueil de dix nouvelles qui traitent de l'échec amoureux. La rupture est parfois le seul moyen d'échapper à l'ennui et, aussi pénible soit-elle, préfigure le début d'une prochaine histoire. Dans la déchirure réside la force de l'espoir.

Thèmes : Rencontres, relations amoureuses, histoires.

Sylvie Massicotte - 3e édition des Rendez-vous littérairesSylvie MASSICOTTE
Provenance : Québec

Sylvie Massicotte vit près de Montréal. Elle a publié neuf romans pour la jeunesse et six recueils de nouvelles.  Depuis plus de vingt ans, elle écrit en sondant les ambivalences de la vie quotidienne et la fragilité de l’existence. Elle a reçu le Prix Adrienne-Choquette 2015 pour son recueil Avant d’éteindre. Parolière pour de nombreux interprètes de la chanson, elle met également son écriture au service de la danse et du cinéma d’animation.  Elle a été directrice littéraire d’une collection de douze recueils de poésie destinés aux jeunes. Écrivaine-conseil, elle anime des stages d’écriture, donne des conférences et des classes de maître sur la nouvelle. Avec le soutien du Conseil des Arts du Canada, elle se consacre présentement à l’écriture de son prochain recueil, tout en participant à des lectures publiques et en collaborant à des spectacles de différentes disciplines dans lesquels ses nouvelles et ses textes de chansons occupent une place singulière.

 

Avant d'éteindre - Sylvie Massicotte - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : Avant d'éteindre (p.109), Éditions de L'instant même

Genre : Nouvelles

Résumé : Avant d’éteindre est un recueil de 24 courtes nouvelles.  Les intrigues, si brèves, si contenues soient-elles, se déploient de telle sorte que nous avons l'impression d'en savoir beaucoup sur les personnages, même si on nous en a peu dit. Deux musiciens de rue, un souper entre amis, un voyage en train, des vacances au bord du fleuve… Un geste ici, un dialogue là, un décor éloquent, et un monde se met à vivre sous nos yeux.  Des personnages nous amènent dans un détail de l'existence qui en dit long sur leur vie, et peut-être sur la nôtre… Ce sont des histoires qu’on aime lire et qui contribuent à ces rencontres avec soi-même, le soir, avant d’éteindre.

Thèmes : Voyage, amour, quotidien, abandon.

Chantal Neveu - 3e édition des Rendez-vous littérairesChantal NEVEU
Provenance : Québec

Chantal Neveu est une écrivaine francophone vivant à Montréal. Elle est l’auteure de livres de poésie publiés aux Éditions de l’Hexagone, La Peuplade, É=É, et de nombreux projets littéraires — seule ou en collaboration — au Québec et à l’étranger. Depuis 2012, elle est membre du groupe de recherche et création Stratégies artistiques de spatialisation du savoir où elle poursuit son expérimentation basée sur le scriptage — une méthode de notation « en présence » et « sur place » — qui participe du passage de l’oralité à l’écrit à la faveur d’une composition mixte de la langue. Persuadée de l’importance de la poésie dans la cité, elle livre de nombreuses lectures de poésie et elle intervient régulièrement en milieux académiques — Université Laval/Québec, UQÀM/Montréal, UBC/ Kelowna, TNSoW/Toronto, SAIC/Chicago. Certains de ses  livres sont traduits en anglais — publiés par BookThug/Toronto.

 

Une spectaculaire influence - chantal neveu - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : Une spectaculaire influence (p.64), Éditions De L'Hexagone

Genre : Poésie

Résumé : Mettant en scène des situations extrêmes de perception, Une spectaculaire influence convoque des interrogations et des enjeux initiatiques — corporelles, éthiques et politiques : comment vivre avec la violence mondiale ou la souffrance personnelle ? Comment allons-nous ensemble socialement ou intimement ? Dans une langue dépouillée et elliptique, ce livre en prose expose comment tragédie et joie sont contiguës, comment la perplexité devant le réel peut être renversée en une sensation privilégiée d’être vivant vivante.

Thèmes : Guerre, violence, souffrance, poésie sociale et sexuelle.

Jeanne Painchaud - 3e édition des Rendez-vous littérairesJeanne PAINCHAUD
Provenance : Québec

Poète et artiste montréalaise, Jeanne Painchaud se passionne pour le haïku. Après une maîtrise en création littéraire à l’UQAM, elle publie les recueils de haïkus Je marche à côté d’une joie (réédité en 2006 aux 400 coups), Soudain (David, 2002) et Le ciel si pâle (La Lune bleue, Paris, 2011), un en tandem (Sous nos pas, David, 2003), puis Découper le silence, Regard amoureux sur le haïku (Somme toute, 2015). Ses haïkus paraissent dans une vingtaine d’anthologies, au Québec et à l’étranger, notamment dans A Vast Sky, An Anthology of Contemporary World Haiku (Tancho Press, Maine, USA, 2015). Elle anime des ateliers de haïku en milieux scolaire et communautaire. Elle est membre de Haïku International Association (Tokyo). Elle a glané un grand prix international et deux mentions dans des concours au Japon. Cherchant à diffuser le haïku autrement, elle crée des projets participatifs pour investir de mots l’espace public.

Découper le silence - jeanne painchaud - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : Découper le silence - Regards amoureux sur le haïku (p.208), Éditions Somme toute

Genre : Haïkus

Résumé : Découper le silence, Regard amoureux sur le haïku (Somme toute, Montréal, 2015) résume la passion de l’auteure pour le « haïku », le plus petit poème du monde. D’origine japonaise, ce poème cherche à capter la poésie d’un instant, en 3 vers à peine. Il est fait sur mesure pour ceux et celles qui ne sont pas spontanément attirés vers la poésie. Le livre propose à la fois un recueil de plus de 160 des meilleurs haïkus de J. Painchaud, de même qu’un essai très vivant et accessible qui rassemble toutes les connaissances de l’auteure sur la lecture et l’écriture du haïku, après 20 ans de pratique, 5 recueils et 18 ans d’ateliers d’initiation à toutes sortes de clientèles. Ce type d’ouvrage n’existait pas encore au Québec : une façon simple et ludique de s’initier à la poésie, aux mots, à l’écriture, et à l’amour du français.

Thèmes : histoire du haïku, nature, saisons, insectes, paysage, voyage, ville, deuil, journal, amour.

Francois Pelletier - 3e édition des Rendez-vous littérairesFrançois PELLETIER
Provenance : 
Québec

François Baril Pelletier est un artiste visuel et un peintre de formation, un auteur et poète de la région de l’Outaouais. Il s’est fait connaître en 2011-2012 pour ses nominations au Prix de poésie Trillium et Prix LeDroit, puis en 2015 par sa nomination au prix du GG pour son recueil «Les trésors tamisés», et enfin dans la région pour avoir remporté récemment le prix de poésie LeDroit au Salon du livre de l’Outaouais. Il fait aussi foisonner une poésie plus engagée sur les scènes de l’Outaouais, et teinte sa vie de performances multidisciplinaires, qu’il définit comme activisme spirituel, sur Facebook. Il a vécu à Ottawa, Montréal, Régina, Aix-en-Provence (France), Perugia (Italie), et maintenant est revenu à Hull pour une troisième fois dans sa vie. Si vous le voyez dans la rue, saluez-le, il ôtera son chapeau. Si vous le voyez sans chapeau, c'est qu'il vous considère déjà comme un bon ami.

déserts bleus François Baril Pelletier - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : Déserts bleus (p.118), Éditions David

Genre : Poésie

Résumé : Né d’une vision de l’eau, englobant les deux pôles de l’infini, la mer et le ciel, «Déserts bleus» est devenu un voyage spirituel. Pour le poète, tout être humain participe à la même œuvre vivante et c’est par la pensée, la parole, le geste et surtout, l’intention du cœur qu’il y parvient.

 

Extrait :
Je m’évade de mon nid de douleur
découvrant des paysages révélés de l’être
sous le savoureux rêve
du réel
sondant le volcan
où crépitent mille faims et autant de soifs
où gît la couronne
entre le vide et l’infini

 

Déserts bleus marque une étape importante dans l’œuvre poétique, à la fois étrange et mystique, du poète franco-ontarien, François Baril Pelletier. Dans ce recueil, il s’approprie le réel et célèbre la beauté qui nous ravage et nous unit.»

Thèmes : Histoire, Québec, religion, racines.

 

aude Pradet - 3e édition des Rendez-vous littérairesMaude PRADET
Provenance : Québec

Maude Deschênes-Pradet vit à Québec, dans la basse-ville, avec son amoureux, un énorme chien et des plantes tropicales qu’elle regarde pousser tous les jours. Son premier roman, La corbeille d’Alice, est paru en 2013 aux Éditions XYZ. Comme Alice, son héroïne, elle a déjà pleuré de froid au retour d’un voyage et survécu à un grand chagrin d’amour. Elle écrit aussi, parfois, des lettres qu’elle ne poste pas, et raffole des mangues. Elle va toujours à l’école. Elle poursuit des études de doctorat en littérature et création à l’Université de Sherbrooke, où elle s’intéresse aux littératures de l’imaginaire et à leurs lieux inventés, ceux qui n’existent que dans la fiction. Elle postule que même les lieux les plus fantaisistes révèlent notre rapport au monde, ici et maintenant. Elle pratique et enseigne aussi le yoga depuis plusieurs années

 

la corbeille d'Alice - Maude Pradet - 3e édition des Rendez-vous littérairesŒuvre : La corbeille d'Alice (p.144), Éditions XYZ

Genre : Roman

Résumé : Écrire une lettre d’adieu n’est pas chose facile. Alice en sait quelque chose. Après plusieurs mois au Sénégal, elle doit faire le deuil de sa grande histoire d’amour laissée là-bas. En face, il y a Simon, son meilleur ami, qui vient d’acheter un bâtiment en ruine qu’il tente de reconstruire pierre après pierre… comme sa vie.

Alice et Simon partagent leur silence, leur vie et pansent leurs plaies. C’est avec beaucoup de pudeur et de délicatesse que l’auteure évoque dans son roman des sentiments violents, comme la passion ou le deuil, qui menacent de submerger les personnages. Entre Québec et Dakar, on y rencontre des personnages vrais, sensibles, qui sont dévoilés avec tendresse, autant dans leurs silences que dans leurs mots.

Thèmes : Amour et deuil, rencontres, voyage, portraits croisés, lieux : Québec, Dakar.

Le Centre c'est aussi

Réseau des villes francophones et francophiles Amerique
Carnet
Bibliothèque des Amériques
Radio jeunesse des Amériques
276