Centre de la francophonie des AmériquesCentre de la francophonie des Amériques

Joignez la Communauté du site

Le Centre de la francophonie des Amériques désire mettre cette francophonie en mouvement en favorisant les échanges, le partenariat et le développement de réseaux.

La francophonie des Amériques


Les francophones aux États-Unis

Aux États-Unis, la francophonie a plus d’un visage. Le français y est parlé dans diverses régions du pays, notamment en Louisiane, en Nouvelle-Angleterre, en Floride et en Californie.

De plus, bien que certains Américains d'ascendance canadienne-française ou acadienne ne parlent plus le français, ils ont néanmoins un attachement au fait français et à l’histoire des franco-américains. L’identité symbolique francophone est une réalité.

  • En 2000, plus de 11 millions de personnes aux États-Unis, dont 2 millions en Nouvelle-Angleterre, ont déclaré une origine ethnique française, canadienne-française, cadienne ou haïtienne.
  • Parmi ce nombre, la réelle quantité de personnes parlant le français à la maison (incluant les locateurs créoles) est de 2,1 millions.

La Louisiane francophone

Le recensement de 2000 chiffre à près de 200 000 le nombre de francophones louisianais, dont plus de 4000 personnes qui parlent le français créole.

Les Cadiens

Les Cadiens sont des descendants du grand nombre d’Acadiens qui furent déportés en Louisiane en 1755, lors du Grand Dérangement, en provenance de ce qui est aujourd’hui la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick.

Aujourd’hui, on estime le nombre de Louisianais d’origine cadienne à près de 500 000.

Les Créoles

Les États-Unis comptent aujourd’hui près de 250 000 Créoles, non seulement en Louisiane mais également au Texas et en Californie, sans compter « Petite Haîti » en Floride.

Liens utiles

Les Franco-Américains de la Nouvelle-Angleterre

Entre 1850 et 1930, près d’un million de Canadiens-français ont quitté le Québec principalement pour la Nouvelle-Angleterre, en quête de la prospérité américaine.

Une importante population franco-américaine a pris racine dans les États de la Nouvelle-Angleterre, une grande partie en milieu urbain :

  • Lowell, Lawrence et New Bedford, au Massachusetts
  • Woonsocket, au Rhode Island
  • Manchester et Nashua, au New Hampshire
  • Biddeford et Lewiston, dans le Maine

Ces villes seront le foyer de « petits Canadas » créés par ces Franco-Américains catholiques, perpétuant ainsi leur héritage canadien-français.

Aujourd’hui encore, grand nombre de Franco-Américains s’intéressent à leurs racines historiques, leur généalogie et aux traditions du Canada français.

Liens utiles