Centre de la Francophonie des Amériques

PFJA 2018


Une expérience politique inédite, pour une participation citoyenne accrue

#

Présentation de la 2e édition


Une formation pour renforcer l’action citoyenne

La deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques (PFJA), l’un des programmes phares du Centre, se déroule du 8 au 15 juillet 2018 à Québec.

Le Centre à travers ce programme contribue au renforcement du lien social et à la valorisation des institutions démocratiques.

Le PFJA regroupe des leaders francophones, choisis lors d’un processus de sélection, qui ont une grande influence au sein de leur communauté. Ils représenteront plus de vingt pays à travers les Amériques.

Cet événement d’envergure internationale est organisé en collaboration avec l’Assemblée régionale Amérique (ARAM) de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Les activités du PFJA se tiennent à l’Université Laval ainsi qu’à l’Assemblée nationale du Québec.

Mot des Présidents

Écoutez l'ouverture officielle du Parlement francophone des jeunes des Amériques et l'allocution de Michaëlle Jean, Secrétaire générale de l'OIF et présidente d'honneur du PFJA.

Écoutez ici

Michaëlle JeanPhilippe-Dubois
Mot de Michaëlle Jean, secrétaire générale de la francophonie et présidente d’honneur du parlement francophone des jeunes des Amériques 2018

L’avenir de la Francophonie, comme l’avenir de votre pays et celui du monde, est dès aujourd’hui entre vos mains. C’est forte de cette conviction que la Francophonie déploie, depuis 2015, sa stratégie jeunesse selon une approche transversale, qui irrigue tous nos programmes et qui consiste à vouloir agir pour et avec les jeunes.

Nous mettons tout en œuvre pour répondre à vos attentes en matière d’éducation, de formation professionnelle, technique et technologique, d’enseignement supérieur, pour soutenir vos projets entrepreneuriaux, pour répondre à votre désir de mobilité et d’engagement à l’international, pour vous offrir l’occasion de faire connaître et valoriser vos talents avec, notamment, les Concours d’innovation numérique, le Forum mondial de la langue française dont la première édition s’est tenue, ici, à Québec, en 2012 ou encore les Jeux de la Francophonie, dont la prochaine édition se déroulera au Nouveau-Brunswick en 2021.

Nous voulons, aussi, vous donner les moyens de faire entendre, sans filtre et sans relais, vos attentes, vos aspirations, vos ambitions. Après Antananarivo, en 2016, des représentantes et des représentants de la jeunesse participeront au Sommet des chefs d’État et de gouvernement, en octobre prochain, à Erevan en Arménie.

C’est dire toute l’importance que revêt ce Parlement francophone des jeunes des Amériques, qui vous offre une occasion privilégiée de forger et d’enrichir votre expérience de citoyennes et de citoyens du monde sur les grands enjeux internationaux, tels que la démocratie, les objectifs de développement durable, les conditions à réunir pour plus de sécurité et de stabilité, la pleine participation des femmes, le respect et leur égalité avec les hommes, la protection de l’environnement, la révolution technologique, la défense des droits et des libertés.

Je sais que tout cela vous importe. Alors mobilisez-vous sans compter avec la conviction que sans la jeunesse, sans votre contribution, rien n’est possible.

Michaëlle Jean
Secrétaire générale de la Francophonie et présidente d’honneur du Parlement francophone des jeunes des Amériques 2018

À l’été 2018, des leaders de la francophonie des quatre coins des Amériques et des Caraïbes se donneront rendez-vous à Québec à l’occasion du Parlement francophone des jeunes des Amériques (PFJA). À titre de président de cette deuxième édition, il va sans dire que j’anticipe cette semaine d’activités, de conférences, d’ateliers et de travaux parlementaires avec grand enthousiasme.

Le PFJA est un événement unique, une occasion exceptionnelle de fédérer francophones et francophiles de partout autour d’un projet collectif, celui d’un avenir meilleur. Les réflexions, discussions et débats qui auront lieu lors de cette semaine marqueront les participantes et participants de façon pérenne, tout autant que les liens qu’elles et ils créeront entre eux. Toutes et tous seront mobilisés afin d’envisager notre collectivité, autant locale qu’internationale, sous divers angles et seront amenés à proposer des solutions originales aux enjeux actuels. En bref, la réflexion critique, la curiosité, l’ouverture et le dépassement de soi sont des valeurs clés de cette seconde édition.

Les participantes et participants pourront également profiter des beautés de la capitale nationale, d’autant plus que cette édition prendra place en des lieux phares. L’Université Laval, le plus vieil établissement d’enseignement supérieur francophone en Amérique, accueillera une partie de nos activités, alors que nos travaux parlementaires auront lieu à l’Assemblée nationale du Québec, l’une des plus vieilles institutions parlementaires au monde. À cela s’ajoute une longue liste de partenaires de grande qualité qui travailleront à rehausser l’expérience.

En somme, le PFJA s’annonce d’ores et déjà un succès, et j’espère que toutes et tous profiteront au maximum de leur participation à cette simulation parlementaire hors du commun.

Je vous donne donc rendez-vous le 8 juillet 2018 à Québec, et j’espère qu’ensemble nous vivrons une expérience tout aussi enrichissante que stimulante.

Philippe Dubois
Président du deuxième Parlement francophone des jeunes des Amériques

Projets de loi

Trois projets de loi, élaborés par les membres du Cabinet, sont étudiés, débattus et approuvés au cours de ce PFJA.

Thèmes Descriptifs
Liberté d'expression Projet de loi sur la sécurité et le maintien de l'ordre public. Consulter les détails du projet.
Société, éthique Projet de loi visant à réduire les inégalités et assurer une meilleure reconnaissance des minorités par des mesures progressistes. Consulter les détails du projet.
Environnement Projet de loi sur l'imposition de mesures coercitives applicables à tous, afin de contrer le réchauffement de la planète et responsabiliser les acteurs de la société. Un projet qui entrave la liberté individuelle. Consulter les détails du projet.

Les participants

Des leaders provenant de 20 pays à travers les Amériques participent à cette édition.
Consultez la liste des participants du PFJA

Le cabinet

Mandat du Cabinet

Les sept membres du Cabinet sont sélectionnés parmi les participants des éditions précédentes du PFJA. Leur expérience leur permet d’appuyer le Centre dans l’organisation et l’animation du volet parlementaire.

Ils ont pour mandat de :

  • rédiger les projets de loi;
  • présider les séances de travail et assurer la bonne marche générale de la simulation;
  • encadrer et soutenir les participants du volet parlementaire;
  • favoriser la synergie entre les 3 volets de participation.

Postes

Les membres du Cabinet occupent les postes suivants :

  • un (1) président du parlement – Philippe Dubois
  • trois (3) présidents de commission - Rym Ben Berrah, Samatha Puchala, Yvens Rumbold
  • trois (3) secrétaires de commission – Samuel Denin, Cécile Gagnon, Hugo Valiquette

Rym Ben BerrahSamuel DeninPhilippe DuboisCécile GagnonSamantha PuchalaYvens RumboldHugo Valiquette

Rym Ben Berrah est une jeune femme immigrante franco-ontarienne passionnée. Diplômée du collège La Cité en Relations publiques, elle est actuellement étudiante en Communications sociales et Études de conflits à l’Université Saint-Paul (Ottawa). Durant quatre années, elle a siégé sur les conseils d’administration du collège La Cité et de son Association Étudiante, ainsi qu’à la Fédération Canadienne des Étudiantes et Étudiants. Elle a aussi été vice-présidente de l’organisme provincial FrancoQueer. Militante dans plusieurs domaines notamment l’immigration francophone, l’insécurité linguistique, la communauté LGBTQIA+, la violence faite aux femmes ainsi que la lutte contre l’islamophobie, elle a coprésidé le Regroupement Étudiant Franco-Ontarien (RÉFO) et a œuvré dans la représentation de tous les étudiants francophones au postsecondaire en Ontario. Depuis l’année 2016, elle siège sur les conseils d’administration du Calacs Francophone d’Ottawa et représente la région de l’Est ontarien comme administratrice à l’Assemblée de la Francophonie de l’Ontario. En plus d’œuvrer dans des comités d’experts en immigration francophone et en établissement d’étudiants internationaux, elle est ambassadrice de la francophonie pour le Centre de la Francophonie des Amériques ainsi que l’organisation de jeunes leadeurs internationaux « One Young World ». Elle vient récemment de se faire élire au conseil d’administration du Théâtre La Catapulte à Ottawa et elles siège sur le conseil jeunesse de la première ministre de l'Ontario depuis mai 2017. Rym est récipiendaire du Prix Saphir 2015 dans la catégorie « Politique », du Prix de la Francophonie 2015, décerné par l’hon. Madeleine Meilleur et l’Office des affaires francophones de l’Ontario, ainsi que du Laurier « Nouvelle arrivante de l’année » de l’édition 2016 des Prix Bernard-Grandmaître.

Samuel Denin est originaire de la Guadeloupe, une île française de la Caraïbe.

Citoyen engagé depuis son plus jeune âge, motivé par un besoin d’action, et sa volonté d’engagement au service de sa communauté, de sa culture, et de son île, il participe activement à la vie civique et démocratique de son territoire dans différents cadres.

Membre du conseil d’administration de l’association culturelle KILTI LA, il fait découvrir la culture guadeloupéenne au plus grand nombre en prenant tour à tour les rôles de: guide touristique, réalisateur de productions audiovisuelles, ou animateur.

Au sein du « Kolektif Jénès Gwadloup » (le Collectif de la Jeunesse Guadeloupéenne), rassemblement de différentes associations de jeunesse, il aide à faire entendre la voix et les difficultés de cette jeunesse, à proposer des solutions aux institutions politiques, mais également, organiser une représentation de cette jeunesse sur le territoire, et à l’extérieur de ce dernier.

En 2014, son engagement prend un autre niveau : il est élu Conseiller municipal de la Ville de Saint-François, sa ville d’origine, et devient à 24 ans, l’un des plus jeunes membres du conseil municipal.

Sur le plan professionnel, Samuel collabore au sein des services de la Collectivité Régionale de Guadeloupe, à la mise en œuvre des instruments financiers communautaires de la politique de cohésion de l’Union Européenne, en tant que chargé de mission.

Philippe Dubois est actuellement candidat à la maîtrise en science politique à l’Université Laval (Québec, Qc) où il s’intéresse au marketing et à la communication politique, plus particulièrement sur les médias sociaux et en contexte local. Il est chercheur étudiant membre du Groupe de recherche en communication politique (GRCP) et du Centre pour l’étude de la citoyenneté démocratique (CÉCD). Il dirige également la revue Regards politiques, une publication scientifique dédiée à la relève en recherche portant sur la science politique.

En ce qui concerne les simulations parlementaires, la deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques marque sa dixième participation à un événement du genre. En plus d’avoir occupé le poste de vice-président lors du premier PFJA, il s’est aussi activement impliqué au sein du Parlement des jeunes (Assemblée nationale du Québec), du Forum étudiant (Assemblée nationale du Québec), du Jeune conseil de Québec (Association des jeunes conseillères et conseillers de la Ville de Québec), ainsi qu’au Parlement étudiant du Québec (Association des parlementaires étudiants du Québec) où il a occupé diverses fonctions d’officiers au sein du Caucus des Bleu(e)s.

Finalement, Philippe Dubois peut compter sur une expérience pratique de la politique, ayant participé à près d'une dizaine de campagnes électorales. Auprès de candidats municipaux, provinciaux et fédéraux, il a agi principalement à titre d'attaché de presse et d'organisateur politique. De plus, il a exercé les fonctions d'attaché politique puis d'adjoint aux communications du sein du Cabinet de l'opposition officielle de la Ville de Québec de 2014 à 2017.

Diplômée en science politique et boursière de la Fondation commémorative C. D. Howe de l’Université de Toronto, Cécile complète présentement un baccalauréat en philosophie à l'Université Laval. Passionnée de politique et grande lectrice, elle concentre ses études sur l’éthique et les théories féministes, ses principaux intérêts académiques. En plus de ses études, elle s’est également engagée dans différentes associations étudiantes tout au long de son parcours scolaire.

Cécile est une habituée des couloirs de l’Assemblée nationale, que ce soit à titre de page-étudiante, d’encadreuse au Forum étudiant ou comme participante à plusieurs simulations parlementaires. Elle a notamment été Première ministre du Forum étudiant en 2015 et vient d’être élue cheffe du Caucus des Bleu(e)s du Parlement étudiant du Québec, ce qui lui permettra de siéger encore une fois au Salon bleu à titre de Première ministre en janvier 2018! De plus, Cécile connaît bien le Parlement francophone des jeunes des Amériques (PFJA) puisqu’elle a été membre du Cabinet organisateur de la première édition qui s’était déroulée à Queen’s Park à Toronto à titre de cheffe de l’opposition officielle. Ces nombreuses expériences en simulation parlementaire l’on d’ailleurs amenée à être conférencière invitée à l’occasion d’une table ronde intitulée Les défis du parlementarisme au début du XXIe siècle organisée par l’Amicale des anciens parlementaires du Québec qui s’est tenue à l’Assemblée nationale du Québec en mai 2014.

Sam Puchala poursuit son Juris Doctor à la Faculté de droit de l’Université de Moncton au Nouveau-Brunswick (Canada), soit la seule institution unilingue francophone au monde offrant le programme de common law en français. Elle est passionnée par le droit criminel et elle croit fortement à l’importance des droits fondamentaux de l’accusé à un procès juste et équitable. Le français étant sa troisième langue, Sam s’intéresse également aux droits linguistiques de la minorité francophone au Canada et l’importance d’avoir un accès à la justice dans les deux langues officielles du pays.

Étant de première génération canadienne avec des racines polono-hongroises, Sam encourage l’apprentissage du français à travers ses réseaux. Elle se considère une francophone par adoption et elle a prononcé des colloques partout dans le monde en français, y compris en Eurasie en Afrique. Sam s’intéresse à plusieurs champs de recherches, y compris le bilinguisme institutionnel, la jurilinguistique et le droit criminel. Elle prévoit étudier une maîtrise en droit (LL.M.) après quelques années de pratique.

Depuis sa première année en droit, Sam a acquis de l’expérience avec la défense, la Couronne et le banc judiciaire à travers trois provinces canadiennes. Elle a déjà occupé divers rôles de direction pendant ses études, y compris à l’Association du Barreau canadien et le Réseau national d'étudiant(e)s pro bono. Sam planifie poursuivre une carrière en défense criminelle tout en continuant de revendiquer les droits linguistiques des francophones au Canada. Elle vous attend avec impatience à Québec en 2018 pour la deuxième édition du PFJA!

Yvens Rumbold a fait des études en communication sociale à l'Université d'État d'Haïti et a participé à différents séminaires sur les politiques culturelles en France, les politiques publiques et le leadership aux États-Unis. Participant au Wise Learner's Voice de la Qatar Foundation, il a suivi des formations en éducation, entrepreneuriat et communication au Qatar et en Espagne. D’août 2013 à décembre 2015, Monsieur Rumbold était le chargé de communication de la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL) en Haïti puis de septembre 2016 à avril 2017, Adjoint au Projet Martissant. De septembre 2010 à mai 2012, il a travaillé pour Internews Network en Haïti comme rédacteur en chef du programme d'informations humanitaires Enfòmasyon Nou Dwe Konnen. Ces douze dernières années d'expériences nationales et internationales lui ont permis de se développer professionnellement et intellectuellement. Avec un grand intérêt pour la francophonie des Amériques, il a participé à la Dictée des Amériques du Québec en 2006 et 2009, et à différents évènements du Centre de la francophonie des Amériques entre 2010 et 2017: Université d'été, Forum des jeunes ambassadeurs, Radio Jeunesse des Amériques (au Forum mondial de la langue française et au Congrès mondial acadien) et au Parlement francophone des Amériques. Membre fondateur de l’Association Tonnelle Action, il est élu administrateur en décembre 2015 au Conseil d’Administration du Centre de la francophonie des Amériques. Yvens Rumbold obtient en 2016 une bourse Fulbright du gouvernement américain pour une maîtrise en communication à Michigan State University (Michigan).

Hugo Valiquette a fondé à 15 ans, Éclipse – le groupe vocal, un ensemble musical composé d’une quarantaine de personnes, passionnés de musique collective. Ce groupe dynamique a présenté plus de 30 concerts et a récemment produit son premier album, Nous sommes des milliers. À 17 ans, Hugo rassemble des gens afin de créer un organisme communautaire autonome, Le Néo, pour soutenir les jeunes par rapport à l’orientation, l’identité et la santé sexuelle dans Lanaudière au Québec. Afin de donner une voix politique aux jeunes et aux organismes LGBT de partout au Québec, Hugo mettra sur pied le Regroupement d’entraide pour la jeunesse allosexuelle du Québec en 2001 avec plusieurs collègues.

En 2006, il devient agent de participation citoyenne puis coordonnateur en 2007 du Forum jeunesse Lanaudière, une instance de développement régional pour la jeunesse. Il développe des programmes pour intéresser les jeunes à l’engagement politique, culturel et communautaire. Après un bref passage comme attaché politique du député de Terrebonne, il devient coordonnateur de la Table régionale des organismes communautaires de Lanaudière, un regroupement de 185 organismes, poste qu’il occupe toujours.

Fort de l’envie de faire rayonner sa communauté, il conceptualise et anime l’émission DéfiGoAction à la Télévision régionale des Moulins en 2014-2015. L’objectif de l’émission était de présenter des gens et des groupes réalisant différents défis en tout genre.

La découverte de la francophonie des Amériques s’est opérée en 2009, lors de sa participation au premier Forum des jeunes ambassadeurs de la francophonie des Amériques, expérience qu’il renouvèlera en 2014 à titre de chef de famille. Il a également eu un grand plaisir à participer au premier Parlement francophone des jeunes des Amériques, ce pourquoi il avait envie de contribuer à la deuxième édition en participant au Cabinet de cette simulation parlementaire.

Les grands témoins

Durant cette semaine intensive, deux grandes thématiques transversales et chères au Centre sont au cœur des réflexions, autant lors des grandes conférences, des ateliers pratiques que durant la simulation parlementaire, soit l’éthique et la parité.

Désirant inviter les participants à adopter des pratiques plus éthiques et paritaires, le Centre a choisi d’innover lors du PFJA.

Ainsi sont invités deux grands témoins qui sont présents et accompagnent les participants tout au long de la semaine. Les grands témoins sont des mentors qui travaillent activement à éveiller les consciences des participants des trois volets sur des enjeux hautement d’actualité dans la société et le monde politique. En effet, la mise en application de bonnes pratiques est le premier pas pour le changement social. Ainsi, en créant des espaces et des moments d’échanges, les grands témoins peuvent faire une réelle différence en faisant du renforcement positif auprès des participants.

Nelly DenneneRené Villemure
Nelly Dennene (Nouveau-Brunswick), directrice-générale du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick
Nelly Dennene est la première immigrante à la direction générale du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick. Elle s’intéresse à la création de liens de solidarité entre les différents secteurs dans le but que toutes et tous puissent travailler en faveur de la promotion et de la défense de l’égalité entre les genres. Nelly a développé une solide expertise sur divers enjeux d’égalité, notamment la participation des femmes dans l’espace public, l’intersectionnalité, la violence à caractère sexuel, l’immigration francophone et l’analyse inclusive selon le genre (GBA+). Elle a travaillé sur de multiples projets axes sur la sensibilisation appelant à l’action concertée, comme la Semaine de conscientisation a l’égalité des genres. Elle fait partie du Réseau d’égalité des genres du Canada. Diplômée en communication politique, Nelly détient une maîtrise de l’Université du Québec à Montréal en analyse et théorie politiques. Ses recherches ont, entre autres, porte sur les discours féministes et antiféministes dans la politique étrangère du Canada. Elle a travaillé comme auxiliaire d’enseignement pour ensuite se concentrer sur la gestion de projets et la recherche mettant pleinement à profit son expertise multidisciplinaire. Passionnée, elle a également participé à la coordination de plusieurs colloques au Québec sur divers enjeux sociaux. Militante féministe, elle est engagée dans sa communauté.
René Villemure (Québec), éthicien, président d’Ethikos
Éthicien, conférencier international, chasseur de tendances et président d’Éthikos, René Villemure a prononcé plus de 675 conférences et formé plus de 65 000 personnes autour du monde, dans plus de 700 organisations.Visionnaire, il invente dès 1998 les concepts de diagnostic éthique et de modèle de gestion éthique et signe la conception de la méthode Éthique et valeurs. Depuis 2009, il enseigne la gouvernance éthique au Collège des administrateurs de sociétés de l’Université Laval. Il offre également des séminaires éthiques à l’Institut français des administrateurs (IFA) à Paris.Monsieur Villemure est diplômé en philosophie de l’Université de Sherbrooke.Innovateur, il a créé en 2012 les programmes ADN Éthique de la marque et Entreprise socialement exemplaire puis, en 2014, le programme L’Éthique pour le conseil / BoardEthics, qui mesure la compréhension et la sensibilité éthiques de membres de conseil d’administration et de la haute direction.

Les comités

Comité aviseurComité de sélection
Le Centre de la francophonie des Amériques est heureux de présenter les membres du Comité aviseur. L’engagement des membres du Comité aviseur contribue à faire du PFJA une formation offrant aux participants des outils pour devenir des citoyens responsables et engagés ainsi que de se familiariser avec les multiples facettes du concept de gouvernance de façon à mieux comprendre l'interrelation qui existe entre l'organe politique, la société et les médias.

Audrey LaBrie
Vice-présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada et membre du cabinet du PFJA 2014

François Gélineau
Titulaire de la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires de l’Université Laval

Denis Desgagné
Président-directeur général
Centre de la francophonie des Amériques

France Gélinas
Députée de Nickel Belt, Assemblée législative de l'Ontario, et représentante de l’Assemblée régionale Amérique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, section Ontario

Jean Habel
Député de Sainte-Rose, Assemblée nationale du Québec, et représentant de l’Assemblée régionale Amérique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, section Québec

Pierre Reid
Directeur général des élections du Québec

Jean-Louis Roy (absent sur la photo)
Président, Partenariat international

Le comité de sélection a pour mandat d’analyser l’ensemble des candidatures reçues et de sélectionner les 120 francophones des Amériques qui prendront part à ce rendez-vous de la jeunesse engagée.

Rym Ben Berrah
Membre du conseil d’administration
Centre de la francophonie des Amériques
Participante au premier PFJA en 2014 (Ontario)
Présidente de commission au sein du cabinet au PFJA 2018

Pierre Bhérer
Directeur - bureau à Québec
Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada

Frédéric Dupré
Directeur, renforcement et inclusion communautaire
Assemblée communautaire fransaskoise (Saskatchewan)

Martine Fidèle
Actrice, écrivaine, journaliste (Haïti)

Janic Galbois
Coordonnatrice des services jeunesse
Y des femmes de Montréal (YWCA)

Arlex Gomez
Architecte-urbaniste, étudiant en post-master en Architecture et projet urbain
École Nationale Supérieure d'Architecture de Paris-Belleville
Participant au premier PFJA en 2014 (Honduras)

Flavie Hade
Coordonnatrice à la programmation
Centre de la francophonie des Amériques

Nicholas Hitch
Traducteur et réviseur linguistique
Canac-Marquis Grenier Ltée
Jeune ambassadeur de la francophonie des Amériques (Québec)

Christina Julmé
Experte en communication multimédia; gestionnaire de projets d'autonomisation de filles et de femmes
BelNeges (Haïti)

Audrey Lauzon- Laroche
Assistante exécutive
Bureau du Québec à Houston (États-Unis)

France Roussel
Conseillère à la programmation
Centre de la francophonie des Amériques

Yvens Rumbold
Membre du conseil d’administration
Centre de la francophonie des Amériques
Participant au premier PFJA en 2014 (Haïti)

Roya Shokrollahi
Conseillère à la programmation
Centre de la francophonie des Amériques

 

Communauté d'accueil

La ville de Québec

Berceau de la francophonie des Amériques, la ville de Québec, vieille de plus de 400 ans, est riche en histoire politique et patrimoniale.

Les fortifications entourant le Vieux-Québec et l’architecture des bâtiments qu’il renferme font du Quartier latin un site du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985.

Par ailleurs, les nombreuses distinctions reçues au cours de ces dernières années font de Québec une ville touristique et culturelle par excellence, avec une grande qualité de vie. Jalousement préservés et restaurés, les musées et autres attraits touristiques qui jalonnent les rues de la ville témoignent de la richesse de son histoire.

Forte d'une économie diversifiée qui s'appuie sur le développement d'industries à fort potentiel de croissance, la région urbaine de Québec occupe aujourd'hui une place de choix sur l'échiquier mondial. Elle est une source d’innovation et de créativité qui nourrit un entrepreneuriat dynamique et qui convainc nombre d’entreprises de partout dans le monde à venir s’y installer.

Hébergement

Tous les participants sont logés en occupation double aux résidences de l’Université Laval.

Service des résidences
Pavillon Alphonse-Marie-Parent
2255, rue de l’Université
Université Laval
Québec (Québec)  G1V 0A7

Le Centre c'est aussi

Constellation Francophone
Réseau des villes francophones et francophiles Amerique
Carnet
Bibliothèque des Amériques
Radio jeunesse des Amériques
390